Retour

Le Printemps des liqueurs

Événements

Cette année, la 9e édition du Printemps des Liqueurs se déroulera sur 3 jours, les 28, 29 et 30 mai avec un accueil et un programme adaptés aux conditions sanitaires du moment. Cet événement sera l’occasion de se plonger dans l’univers des liqueurs de manière inédite : à travers le récit de leur création se dessine une histoire agricole, architecturale, intellectuelle, culturelle, qui est l’ancrage des liqueurs de France.

Emmanuel DELAFON

Président Directeur Général de Chartreuse Diffusion
Président du Syndicat Français des Liqueurs

LES INFORMATIONS CLÉS ET ANECDOTES

Liqueur : n.f. « Les liqueurs sont des boissons alcoolisées traditionnelles. Elles peuvent être élaborées à partir de fruits, de plantes, d’herbes, d’épices ou encore de racines. Ces matières premières sont extraites par infusion dans de l’alcool d’origine agricole, de l’eau-de-vie, ou par distillation au sein d’un alambic. Une fois ce processus terminé, le sucre agit en tant qu’exhausteur de goût, agent conservateur et stabilisant, permettant ainsi de sublimer les arômes. »

L’HISTOIRE DES LIQUEURS FRANÇAISES

L’histoire des liqueurs françaises est intensément liée à la passion d’hommes et de femmes botanistes, pharmaciens, médecins, alchimistes et agriculteurs. Les liquoristes et maîtres-herboristes subliment fruits rouges de nos contrées, agrumes exotiques, herbes aromatiques, fleurs ou épices depuis plusieurs siècles. La cour de Louis XIV goûtait déjà des liqueurs de qualité, à base de rose musquée, de fleur d’oranger, de lys et de jasmin, de cannelle et de girofle.

Elles se sont développées en tissant des liens forts avec leurs territoires et les ressources qui y foisonnent mais aussi en profitant économiquement du commerce des matières premières et de savoir-faire qui voyagent de continent en continent. Monastères, champs, châteaux, vergers, distilleries, pharmacies ont accueilli les gestes, idées, recherches, expérimentations et travaux de tous ces esprits inventeurs et créateurs de recettes perfectionnées.

L’association des mots Agri-Cultures doit conduire l’amateur de liqueurs à imaginer des ponts entre les traditions agricoles d’ici et d’ailleurs, les rapports aux savoir-faire ancestraux indispensables à leur excellence et la diversité du patrimoine traditionnel français, tant architectural que gastronomique, paysager ou immatériel.

LE SAVIEZ-VOUS ?

  • Artisanat : au sein de la maison Denoix, les macérations s’effectuent dans des récipients en cuivre datant du XIXe siècle.
  • Patrimoine : Louis Fouquet, le fondateur du célèbre restaurant Le Fouquet’s, créait des cocktails à Paris à la fin du XIXe siècle, notamment avec la liqueur Noyau de Poissy.
  • Environnement : à la distillerie Paul Devoille à Fougerolles, les résidus de fruits sont valorisés de deux manières : soit ils sont transformés en compost, soit ils alimentent un méthaniseur afin de créer de l’énergie.

Communiqué de presse back Dossier de presse

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ,
À CONSOMMER AVEC MODERATION